Géologie du Gué-du-Loir

Vendredi 19 avril 2013, par Louis-Marie — Du Roc (Le coteau)

Dans le cadre d’une politique d’accès aux données géoscientifiques et environnementales, le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) donne enfin accès sur Internet à son fonds cartographique.

C’est l’occasion de se pencher sur la géologie du coteau Saint-André. La Notice explicative de la feuille Vendôme à 1/50 000 par D. Giot étant très complète, mais un peu difficile pour des béotiens, nous allons la “traduire” :


c3V. Craie de Villedieu, partie inférieure : craies glauconio-bioclastiques à silex (Coniacien) (épaisseur : 0 à 25 m)

Craies glauconieuses et bioclastiques, blanches, stratifiées en bancs métriques mal délimités, silex fréquents en rognons et petites dalles ; origine marine, dépôts de bassin.

Vers l’Est, au Gué-du-Loir, aux caves Saint-André , la falaise montre, sur 20 m de coupe, une succession en bancs métriques de calcaires crayeux bioclastiques (inocérames, bryozoaires, Serpules, échinodermes,...) et glauconieux fortement bioturbés. Des enduits glauconieux sont observés vers la base, sur des rognons calcaires (galets remaniés ?). Des calcitisations forment des masses irrégulières ou soulignent les terriers. Les silex sont présents, isolés et de forme cornue dominante, à cassure noire. Des alignements et coalescences conduisent à des concentrations siliceuses tabulaires.

Dans les parties basses et moyennes des versants entaillant les craies et tuffeaux, de nombreuses cavités ont été creusées à des fins d’exploitation, stockage et habitat. Le profil d’équilibre naturel des pentes a été modifié au niveau des ouvertures, créant des entailles verticales et parfois même des surplombs. Des éboulements de blocs sont souvent enregistrés, liés à l’action conjuguée des intempéries et de la décompression des roches. Le risque est fortement tributaire de la fracturation, des goulets karstiques et de l’exposition au ruissellement.

Les cavités souterraines anthropiques et naturelles ne semblent pas être à l’origine de troubles importants. Toutefois, des goulets karstiques sont très souvent observés sur les flancs de vallées où la pénétration atteint le niveau de la rivière. Sur le plateau, quelques sondages révèlent également des entonnoirs karstiques, et il a été possible d’observer en plusieurs points des effondrements (fontis, bétoires,...) de type doline à travers la couverture d’argile à silex et de terrains éocènes. En l’absence d’une enquête approfondie sur l’importance de ce type de risque, une opinion objective ne peut pas être formulée.

Plus simplement :

La falaise du Gué du Loir est formée de craie, provenant d’un sédiment marin formé il y a environ 87 millions d’années (étage Coniacien), peu avant la fin des grands Dinosaures. La craie renferme de nombreux fossiles très variés et des traces d’activité biologique (bioturbations).

Au sein de cette craie se sont formés des silex de forme cornue à cassure noire, parfois très abondants. Il existe aussi, visible sous forme de petites taches vert-noirâtre, de la glauconie (sorte de mica)...


Formation résiduelle à silex : argiles et argiles sableuses blanches à silex (altération au Crétacé terminal-Eocène inférieur) (épaisseur : 2,5 à 13,5 m).

Faciès types : concentration jointive de silex en rognons entiers ou brisés et d’organismes silicifiés enrobés dans une matrice d’argile plastique localement finement sableuse grise, verdâtre et blanche, parfois rouge ; origine continentale par altération (pédogenèse, karstification, ...).

Plus simplement :

Sur le plateau au-dessus de la falaise, on trouve des silex dans une gangue d’argile plus ou moins sableuse, le tout provenant de l’altération des couches supérieures par dissolution du calcaire.

P.S. : Chez Bruno, on peut consulter toute la carte du BRGM.


Ajoutez votre commentaire


modération à priori

Les commentaires sont modérés : votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Ajoutez votre commentaire
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)
  • [Se connecter]

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore). Postez ensuite votre message ici, sans oublier d'indiquer votre adresse e-mail (non publiée).

Laissez-nous un message


Pour avoir le même site | Squelette | © 2007-2017 Au gué du Loir | Nous écrire | Pour venir